Des pavés en béton pour une allée de garage

Quand béton et nature font bon ménage

Pour aménager le vaste espace qui s’étend à front de rue devant leur maison, les propriétaires ont porté leur choix sur divers éléments en béton. La multiplicité des formes, couleurs et textures, ainsi que la durabilité du béton dans le temps convenaient parfaitement pour ce projet en extérieur.

Dans ce quartier résidentiel de Vedrin, à la périphérie de Namur, cette vaste habitation unifamiliale en briques rouges est implantée fort en retrait de la voirie. Cette disposition laisse un espace considérable à front de rue que les propriétaires désiraient habiller de manière subtile. « Ils avaient une idée assez précise de ce qu’ils voulaient, mais pas de la manière d’y parvenir. Il s’agissait en l’occurrence de bien marquer la différence entre espace public et privé, d’établir des chemins d’accès clairement délimités vers d’une part le garage, d’autre part la maison, de prévoir des places de parking supplémentaires pour au moins cinq voitures et, last but not least, de mettre en valeur le châtaignier qui prend racines devant la maison dont il fait pour ainsi dire partie intégrante », explique Natacha Deconinck, l’architecte en charge de ce projet particulièrement bien pensé.

 

Le béton comme solution

Pour les voies carrossables, le choix s’est porté sur des dalles « Rockstone », un revêtement en béton d’une grande densité et quasiment inusable grâce à l’ajout de quartzite dans le béton. Pour la couleur, c’est la version « Diamond » qui a été privilégiée, afin de bien marquer la frontière avec l’espace public, mais aussi pour établir une rupture visuelle avec le chemin d’accès vers la maison. « Pour celui-ci, de même que pour les éléments décoratifs qui prennent place sur la parcelle, les propriétaires hésitaient entre de la Pierre bleue et du béton. La solution retenue a néanmoins très rapidement été celle du béton, pas tant pour des questions de coûts – même si la Pierre bleue est effectivement plus onéreuse – que pour des raisons esthétiques. Les propriétaires avaient clairement fait part de leur désir de rester dans une optique contemporaine en adéquation avec leur habitation, or le béton, de par la diversité de ses teintes et des formats envisageables, était bien plus à même de répondre à cette exigence que la Pierre bleue qui aurait conféré à l’ensemble un aspect plus classique », souligne l’architecte. Le choix s’est donc porté sur de grandes dalles de 100x100 posés de manière quelque peu « flottante » avec de l’ardoise concassée en guise de joints, de manière à apporter un peu de légèreté, ce qui n’aurait pas été le cas si les dalles avaient été placées bord à bord.

« Le chemin d’accès à la maison est implanté parallèlement à celui du garage, mais avec un léger décalage pour alléger quelque peu l’impact visuel. Le but était de jouer avec des lignes perpendiculaires en ce qui concerne les éléments minéraux ; à charge du végétal d’apporter une dimension plus douce ». La touche finale de cet aménagement paysager ce sont les blocs en béton (de type Beam) dont la raison d’être n’est pas que décorative. « Ces éléments qui ont l’apparence de béton lissé servent à structurer l’espace. Le premier bloc, à front de rue, marque la frontière entre l’espace public et privé, le second, lui, indique qu’on arrive dans la sphère privée. Plus tard, quand les graminées semées derrière chaque bloc auront poussé, elles viendront encadrer ces éléments et contribueront à réduire quelque peu leur massivité. Leur couleur gris anthracite fait écho à celle des portes et des encadrements de fenêtres » conclut l’architecte.

Consultez l'article au format .pdf